La CRED n’a pas chômé cette saison !

C’est le moins que l’on puisse dire…

Les affaires se sont succédées depuis la dernière AG du Comité avec une régularité désarmante.

Toutes ont été traitées par la commission après enquête, demande de témoignages, rapport des arbitres et surtout présence des plaignants lors des audiences.

La CRED a suivi à la lettre les barèmes édictés par la Fédération, a usé du sursis afin de donner aux accusés l’occasion de s’amender après avoir été sérieusement sermonné lors de leur passage devant notre juridiction.

Nos décisions se veulent exemplaires mais aussi pédagogiques ce qui explique des affichages dans des clubs et leur publication sur le site du Comité..

 

 

20 janvier 2011

 

arbitreM. X pour des insultes et menace à arbitre bénévole de Club, la CRED sensible aux arguments présentés par l’accusé et suivant le vœu du plaignant d’être modéré dans la sanction l’a suspendu 2  mois assortis de sursis avec mise à l’épreuve de 2 ans.

Dans sa décision la CRED rappelle aux arbitres de club de prendre leur temps pour une prise de décision, d’être pédagogue dans les explications du code mais aussi d’adopter une attitude plus souple et conciliante à l’encontre des joueurs faisant appel à eux.

 

14 février 2011

 

Suite à la plainte d’un club accusant l’un de ses voisins de démarchage par courrier nominatif au domicile de ses propres membres, la CRED, après enquête pour savoir comment se procurer les listings d’adresses des membres d’un club, après de longues discussion, d’échanges de Mails, de promesses non tenues  fait afficher dans les deux clubs concernés une Lettre ouverte où : « Il rappelle à l’ordre les dirigeants du club X pour cette façon d’agir qui contrevient à l’éthique de notre discipline. Demande instamment à ce que cette pratique soit définitivement abandonnée tant par le club X que pour les autres clubs de notre Comité. La CRED souhaite que les relations entre ces deux clubs voisins soient normalisées »

 

 

25 avril 2011

 

M. X pour avoir porté des accusations mettent en cause la probité du Comité, d’avoir porté des accusations non fondées de connivences entre deux paires de cette compétition en vue de favoriser l’une d’elle, la CRED compte tenu des explications fournies par l’accusé prononce un verdict de clémence et ne lui inflige seulement qu’un avertissement .

La CRED demande à l’accusé de faire preuve à l’avenir de plus de retenue et de circonspection, l’erreur de transcription d’un score par un arbitre est possible, sa rectification logique.

 


25 avril 2011

 

arbitreM. X pour des insultes et menaces à une joueuse dans une compétition officielle, la CRED compte tenu d’une conjonction de témoignages en défaveur de l’accusé, lui inflige une suspension de six mois assortie de sursis avec mise à l’épreuve de 2 ans, demande en outre au Président de la Commission d’arbitrage de surseoir à son passage de l’oral de l’examen d’arbitre de club.

 

 

15 juin 2011

 

arbitreM. X pour des insultes et un comportement inadmissible envers un arbitre lors d’une finale de Comité, compte tenu de l’âge de l’accusé ne lui inflige qu’une suspension de un an assortie de sursis avec mise à l’épreuve de 2 ans.

La CRED interdit en outre à M. X de participer la saison prochaine à la Compétition Senior Honneur par paire.



Beaucoup  d’autres affaires sont parvenues sur le bureau de la Présidente du Comité, elles ont été traitées parfois à l’amiable, la CRED jouant un rôle de conciliation :

D’autres, qui les autres années auraient été traitées par la CRED, sont passées devant la commission des litiges des clubs.

RAPPEL : La CRED est dorénavant la Commission d’appel pour les affaires passant devant les Commissions des Litiges des Clubs .